CONSEILS ESSENTIELS POUR DEVENIR UN VOYAGEUR AVISÉ

Print Email

Couple de personnes âgées en forme et dynamiques, au bras l’une de l’autre, posant joyeusement pour une photo devant un mur bleu texturé.Vous avez la piqûre du voyage? Que vous ayez un sérieux cas de bougeotte sans avoir encore décidé où partir, ou que vous ayez déjà méticuleusement planifié une randonnée d’aventure avec vos amis, vous voulez sans aucun doute apprécier votre expérience au maximum et pouvoir rentrer chez vous sain et sauf.

Saviez-vous que 20 à 90 % des Canadiens qui voyagent dans des régions à haut risque (pays à revenu faible ou moyen) passe une partie de leurs vacances à avoir la diarrhée du voyageur1? Lorsque vous voyagez à l’étranger, il est important de vous rappeler que de nombreux pays n’ont pas les mêmes normes de sécurité, d’hygiène ou de soins médicaux; il est donc crucial de prendre des précautions supplémentaires pour réduire le risque de contracter une maladie pendant votre voyage2.

En suivant les cinq conseils essentiels suivants lorsque vous voyagez à l’étranger, vous deviendrez un voyageur avisé en moins de temps qu’il ne faut pour le dire :

1. Consultez votre professionnel de la santé local

Consultez votre professionnel en santé-voyage local au moins six semaines avant de partir en voyage pour vous assurer que vos vaccins sont à jour, y compris les vaccins nécessaires pour votre voyage3. Il peut vous aider à vous protéger contre les maladies pouvant être prévenues par la vaccination.

2. Méfiez-vous de l’eau dans certaines conditions2

Vous pouvez attraper des maladies comme l’hépatite A et la fièvre typhoïde lorsque vous consommez de la nourriture ou de l’eau contaminées (y compris des glaçons!). Vous pouvez contracter d’autres infections dans des toilettes publiques ou même dans des parcs aquatiques2. Lorsque vous consommez de l’eau à l’étranger, assurez-vous de toujours respecter les consignes suivantes :

  • Buvez seulement de l’eau en bouteille ou, si vous buvez de l’eau du robinet, assurez-vous de l’avoir bien fait bouillir avant de la consommer.
  • Utilisez uniquement de la glace faite à partir d’eau purifiée.
  • Utilisez de l’eau en bouteille pour vous brosser les dents.
  • Évitez de nager, de vous baigner ou de laver vos vêtements dans de l’eau contaminée/polluée.

3. Soyez vigilant lorsque vous essayez de nouveaux aliments2

La cuisine locale est l’une des meilleures découvertes que l’on peut faire lorsqu’on voyage dans de nouvelles régions du monde, mais certains aliments peuvent vous rendre malade. La diarrhée du voyageur est le plus souvent causée par des bactéries, des virus ou des parasites qui se trouvent dans les réserves d’eau locales utilisées pour préparer la nourriture. Lorsque vous essayez de nouveaux aliments à l’étranger, rappelez-vous toujours de respecter les consignes suivantes :

  • Ne consommez que des aliments qui ont été bien cuits et qui sont encore chauds lorsqu’ils sont servis.
  • Évitez les aliments provenant de vendeurs de rue.
  • Ne mangez que des fruits et légumes que vous devez éplucher.
  • Ne choisissez pas de plats non cuits ou crus, comme les salades ou les fruits de mer.

4. Faites attention aux insectes2

Des insectes infectés comme les moustiques, les tiques, les puces ou les mouches sont des vecteurs courants de maladies contractées en voyage comme la dengue, le paludisme (malaria) ou l’encéphalite à tiques. Suivez les conseils ci-dessous pour vous protéger des maladies liées aux insectes :

  • Sachez à quels moments vous êtes le plus à risque de vous faire piquer par des insectes (par exemple, moustiques qui piquent le jour ou la nuit).
  • Lorsque cela est possible, portez des vêtements qui limitent l’exposition de votre peau (portez des vêtements de couleur claire, à manches longues, rentrez votre haut dans votre pantalon, rentrez votre pantalon dans vos chaussettes, etc.).
  • Utilisez un insectifuge contenant du DEET, un répulsif à insectes des plus efficaces.
  • Si vous voyagez dans des régions où il y a des cas de paludisme, rendez-vous chez votre professionnel de la santé ou dans une clinique santé-voyage pour connaître les médicaments anti-paludéens (médicaments anti-malaria) à prendre.

5. Vous vous sentez malade à votre retour de voyage? Consultez votre professionnel de la santé2

Si vous vous sentez malade à votre retour au Canada, même si vous avez pris les médicaments prescrits pour votre voyage, consultez immédiatement un professionnel de la santé et dites-lui où vous avez voyagé.

RÉFÉRENCES :

  1. Gouvernement du Canada. Une déclaration du Comité consultatif (DCC) Comité consultatif de la médecine tropicale et de la médecine des voyages (CCMTMV). Déclaration sur la Diarrhée du Voyageur. http://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/sante-voyageurs/est-ccmtmv/declaration-diarrhee-voyageur.html
  2. Gouvernement du Canada. Un bon départ - Un guide santé à l’intention des voyageurs canadiens. https://voyage.gc.ca/voyager/publications/un-bon-depart
  3. Gouvernement du Canada. Santé et sécurité en voyage. Vaccination. https://voyage.gc.ca/voyager/sante-securite/vaccins